Chronique du livre : La vengeance du pardon

Plus de 3 plus de

AUTEUR : Eric-Emmanuel SCHMITT

EDITIONS : Albin Michel

Le résumé :

Nous trouvons dans ce livre 4 histoires :

  1. Les sœurs Barbarin
  2. Mademoiselle Butterfly
  3. La vengeance du pardon
  4. Dessine-moi un avion

La première histoire raconte la vie de 2 sœurs qui, bien que parfaitement identiques physiquement, sont totalement opposées au niveau caractère. Lily est la gentillesse et l’honnêteté même, ce qui ne manque pas d’irriter encore plus sa sœur Moïsette, constamment jalouse, agressive et envieuse. Malgré cela, rien n’y fait, toute sa vie, Lily pardonnera tout à sa sœur jumelle, même si cette dernière, au contraire, restera mauvaise jusqu’au bout.

La seconde histoire est celle de William, le fis prodige, et de Mandine, souffrant d’un retard mental. Les deux jeunes gens se sont aimés le temps d’un été, puis William est reparti faire carrière à Paris, tandis que la jeune fille est devenue mère dans son petit village des Alpes. William ne voudra jamais reconnaître qu’il a un fils, jusqu’à ce qu’il se révèle être la condition afin que le jeune homme reçoive en héritage la société de son oncle.  Alors, il n’hésitera pas à aller arracher l’enfant à sa mère, tout en ne voulant pas d’elle dans sa vie. Plus tard pourtant, Mandine n’hésitera pas à se sacrifier pour sauver son enfant. Un jour,  lorsqu’il découvrira que son fils l’a ruiné suite à des malversations, la question qui s’imposera dans l’esprit de William sera « Qu’aurait fait Mandine ? »

La troisième histoire relate le parcours d’Elise. Comment se venger lorsqu’un homme vous a pris ce que vous aviez de plus cher, votre enfant ?  C’est la question à laquelle Elise se force de répondre. Pour cela, elle a décidé d’apprendre à connaître l’assassin de sa fille, et lui rend visite régulièrement, quitte à devoir déménager temporairement pour pouvoir le suivre dans une autre prison du pays. Sam, le taiseux, le gars sans sentiments, ne parvient pas à comprendre pourquoi cette femme le suit constamment et persiste à lui rendre visite. Pourtant, il les autorise à chaque fois qu’elle en fait la demande…

Enfin, la dernière histoire met en scène un vieil homme qui reçoit dans son jardin la visite d’une petite fille, Daphné. Elle lui demande de lui dessiner un avion. S’ensuit une belle amitié entre cette enfant et cet ancien pilote allemand qui a fait la seconde guerre mondiale. Ils découvriront ensemble « Le petit prince » de Saint Exupéry. Et c’est en s’intéressant à cet auteur, disparu durant la guerre, que Werner fera une découverte impensable, bouleversante même…

Au sujet de la forme du roman…

Il est assez plaisant de pouvoir lire plusieurs récits courts, qui, bien que tournant autour du thème du pardon et de la vengeance, sont pourtant fort différents au niveau des univers qu’ils nous présentent.

Les récits sont vivants, bien écrits, tout en étant faciles à lire, et nous tiennent en haleine constamment.

Le fond…

Comme à son habitude, l’auteur sait nous emmener loin et nous plonger véritablement dans un autre monde. Nous passons d’une histoire à l’autre, d’une époque à l’autre, sans jamais nous lasser.

L’air de rien, les sentiments de chacun des personnages ne nous laissent pas indifférents, et les questions du pardon, de la vengeance s’infiltrent dans notre esprit et nous forcent à réfléchir …

En conclusion

Comment faire de la philosophie en lisant simplement de belles histoires ? Lisez des livres d’Eric-Emmanuel Schmitt !  C’est facile et agréable… Encore une fois je me suis laissée prendre au jeu, et les chutes de ces histoires sont souvent inattendues…

Celle qui m’a le moins plu ? C’est la dernière, « Dessine-moi un avion », car je la trouve un peu bâclée…

Celle que je préfère ? Mademoiselle Butterfly. Peut-être est-ce parce qu’il s’agit à la base d’une belle histoire d’amour entre deux êtres si différents …

Bon, d’accord, je suis fan de cet auteur, car j’aime ses histoires qui délivrent à chaque fois un message, sans que l’on en ait l’impression ! Essayez, vous verrez que c’est très enrichissant. Et n’oubliez pas de noter en commentaire de cette chronique quel est votre récit préféré, des 4 histoires présentées !

Articles similaires

About

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 ⁄ 8 =